La Liberté

La doctorante naufragée

Avec sa plume acérée comme une lame, Paula Porroni signe avec "Bonne élève" un premier roman qui frappe par sa maîtrise, et sonne juste. ©Felipe Armstrong
Avec sa plume acérée comme une lame, Paula Porroni signe avec "Bonne élève" un premier roman qui frappe par sa maîtrise, et sonne juste. ©Felipe Armstrong
Avec sa plume acérée comme une lame, Paula Porroni signe avec "Bonne élève" un premier roman qui frappe par sa maîtrise, et sonne juste. ©Felipe Armstrong
Avec sa plume acérée comme une lame, Paula Porroni signe avec "Bonne élève" un premier roman qui frappe par sa maîtrise, et sonne juste. ©Felipe Armstrong
16.02.2019

Paula Porroni » Native de Buenos Aires, mais établie en Angleterre, la quadragénaire publie un premier roman aussi bref que dense et cinglant. La saga d’une historienne d’art au chômage qui tente de se frayer un chemin dans la foire aux places.

Il est rare qu’un premier livre prenne autant son lecteur aux tripes. Il est vrai aussi qu’avec son écriture qui swingue, persifle et décoiffe, l’auteure ne fait pas dans la demi-mesure. L’argument du récit est de prime abord assez simple. La narratrice, venue d’Argentine, a fait de solides études dans une université du nord de l’Angleterre. Mais une fois rentrée au pays, son diplôme la laisse en rade, sans le moindre emploi. Aussi l’intellectuelle flouée décide de retourner en Grande-Bretagne pour tenter, grâce au soutien de sa mère, une veuve au train de vie confortable, de parf

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Même sujet
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00