La Liberté

La mafia et les porcs

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La mafia et les porcs
La mafia et les porcs
Partager cet article sur:
21.11.2020

Fabio Benoit » Qui gratte l’allumette incendiaire au début de L’ivresse des flammes? Angel revient dans ce roman de Fabio Benoit, qui clôt une trilogie commencée par les thrillers Mauvaise personne et Mauvaise conscience. Et Angel, il ne faut pas l’embêter. Oui, il est repenti d’une mafia sarde qui préfère l’élevage au tourisme. Planqué à Neuchâtel, il n’a cependant pas oublié ses réflexes défensifs. Le jeu de piste créé par l’écrivain est épatant. Le lecteur se délecte en découvrant l’alibi amoureux du prétendu pompier pyromane: à chacun sa flamme! Il est baladé par le motif des porcs, ces bêtes qu’on gave d’hommes.

Réaliste, Fabio Benoit soigne aussi ses dialogues, dans l’esprit de la brillante étude Les secrets des interrogatoires et des auditions de police qu’il a cosignée avec Olivier Guéniat. Il décrit la police neuchâteloise dans le sillage d’un Nicolas Feuz. Leurs lieux apparaissent semblables, à commencer par le BAP. Ce «Bâtiment administratif des Poudrières», surno

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00