La Liberté

Les troglodytes se fourvoient

Les troglodytes se fourvoient
Les troglodytes se fourvoient
25.10.2014

Un roman

«Ecrire, c’est sans doute cela, avoir possédé des ailes autrefois.» La langue des oiseaux, êtres ailés par excellence, est semblable à celle des poètes, multiple et infinie. C’est le fil rouge de La langue des oiseaux, un roman tout en contrastes de Claudie Hunzinger. L’auteure rapproche une correctrice française et une Japonaise qui survit en vendant des fringues aux enchères sur un site internet. Les annonces de cette dernière, par leur côté délicatement maladroit et poétique, vont faire tilt. Cela, une nuit où l’on passe à l’heure d’hiver, au moment où chacun vit une heure deux fois: «L’heure de pure fiction.»

En mettant en présence une Japonaise et une Française, l’auteure illustre un choc culturel annoncé avec sensibilité, sans verser dans le folklor

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00