La Liberté

Marion Graf, le verbe ambulant

Marion Graf écrit en mouvement, au carrefour des langues. Elle a notamment traduit en français l’œuvre de Robert Walser. © Younès Klouche
Marion Graf écrit en mouvement, au carrefour des langues. Elle a notamment traduit en français l’œuvre de Robert Walser. © Younès Klouche
Partager cet article sur:
08.02.2020

Inlassable porte-voix des lettres russes et alémaniques, la Neuchâteloise recevra jeudi un Prix spécial de traduction de l’Office fédéral de la culture

Thierry Raboud

Portrait » Une plume pendulaire. De celles, mobiles, qui vont et viennent entre les langues, arpentant la littérature comme un territoire en partage. Elle écrit les mots des autres à travers le temps et l’espace. Marion Graf est traductrice, et c’est un mouvement permanent. Alors pour l’attraper, à l’occasion du Prix spécial de traduction que l’Office fédéral de la culture lui remettra jeudi prochain, on vise le juste milieu de ses trajectoires en tangente – Berne.

La voilà, chargée comme souvent de paquetages qui lui dessinent une silhouette en partance. Des manuscrits pour tout viatique, dont elle déplie les phrases en migrations ferroviaires de Schaffhouse (où elle habite) à Lausanne (d’où elle gravite). «J’ai un bureau permanent dans le train! En route, je lis beaucoup et je travaille aux premiers jets de mes traductions», assure-t-elle tandis qu’on la rencontre à deux pas du quai.

Toute de fine rigueur souriante. L’âme dense comme un microgramme de Robert Walser,

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00