La Liberté

Nausées boréales

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Dag Solstad (né en 1941) et Per Petterson (1952) signent à vingt ans d’écart deux romans qui se font écho, errances désillusionnées avec Oslo en centre de gravité. Luca Sartoni
Dag Solstad (né en 1941) et Per Petterson (1952) signent à vingt ans d’écart deux romans qui se font écho, errances désillusionnées avec Oslo en centre de gravité. Luca Sartoni
Partager cet article sur:
27.02.2021

Scandinavie » A lire en miroir, deux vies rétrécies, par deux figures des lettres norvégiennes contemporaines. Où l’existentialisme semble refleurir en terres nordiques.

En Scandinavie, il ne se publie pas que des polars glaçants. D’ailleurs, la littérature nordique n’existe pas: elle est une multiplicité de voix aux nuances diverses. Dans le lointain sillage des pères Strindberg, Ibsen ou Andersen, de nombreux auteurs sont ainsi parvenus à se faire un nom en marge du «Nordic noir», cet intarissable gisement éditorial dont le conformisme n’a d’égal que le potentiel commercial (un peu sur le modèle des meubles en kit d’Ikea). Oui, derrière ces sanguinolentes têtes de gondoles excellent d’autres peintres d’atmosphères boréales.

De Norvège nous parviennent aujourd’hui en traduct

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00