La Liberté

Ramuz honore Rahmy

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
16.09.2020

Distinction » Disparu en 2017, le poète et romancier Philippe Rahmy recevra à titre posthume le Grand Prix C.F. Ramuz 2020 pour l’ensemble de son œuvre, a-t-on appris hier. «Dans des textes qui questionnent de façon systématique les liens entre le corps et le langage, P. Rahmy a su mettre en lien l’essence du récit et de la poésie en développant une écriture aussi forte qu’habitée», a écrit le jury en saluant cette voix «singulière et solaire, à la fois parfaitement ancrée et empreinte d’une ouverture vers le monde et d’une empathie rare».

Belle reconnaissance de cette œuvre trop brutalement interrompue, déjà saluée de nombreux prix. Atteint de la maladie des os de verre, l’écrivain genevois qui se décrivait volontiers en «Arabe de cristal» a signé plusieurs ouvrages remarquables, parmi lesquels Béton armé (2013), intense corps-à-corps avec la ville de Shanghai dans lequel le baroudeur friable transfigurait le genre du récit de voyage, ou Pardon pour l’Amérique (2018), road-

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00