La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Roman graphique: Une histoire familiale qui raconte les Lebensborn, les pouponnières nazies

Isabelle Maroger se plonge dans ce sombre chapitre de l’histoire.

null © DR
null © DR

Tamara Bongard

Publié le 26.01.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Les Lebensborn, ce sont les pouponnières que les nazis ont imaginées pour engendrer des bébés aryens. Ce sont des établissements qu’ils ont fondés dans plusieurs pays, principalement en Norvège et en Allemagne, et qui ont donné naissance à 15 000 enfants selon les estimations.

Mais certains bambins correspondant à leurs critères raciaux et vivant dans les territoires occupés de l’est de l’Europe ont aussi été enlevés pour y grandir et recevoir une éducation allemande. Si tout le monde ne connaît pas ce pan sombre du passé, nous connaissons tous une enfant des Lebensborn, Anni-Frid Lyngstad, du groupe ABBA.

Dans son très beau premier roman graphique, Isabelle Maroger, dont le père est Français et la mère Norvégienne, revient sur ce volet de l’histoire. Baptisé sobrement Lebensborn, son ouvrage raconte sa famille, particulièrement les recherches de sa mère pour comprendre ses origines. Adoptée en France quand elle avait deux ans, cette dernière n’a pas de souvenirs de ses

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11