La Liberté

Tourments d’un avant-gardiste

En chroniqueur inspiré, Anatoli Mariengof (1897-1962) se fraye un chemin dans le tumulte de la révolution. © DR
En chroniqueur inspiré, Anatoli Mariengof (1897-1962) se fraye un chemin dans le tumulte de la révolution. © DR
Tourments d’un avant-gardiste
Tourments d’un avant-gardiste
25.01.2020

Anatoli Mariengof » Il est l’oublié de la littérature russe, le contemporain d’Essenine et de Maïakovski. Evitant le destin tragique de ces derniers, survivant aux épreuves et aux malheurs du temps, il a été un homme chanceux. Mais aussi un passeur et un formidable témoin d’une époque où la vie avait «le poing lourd».

Né en 1897 à Nijni-Novgorod, Anatoli Mariengof fait ses humanités à Penza avant d’être enrôlé dans l’armée tsariste en guerre contre l’Allemagne, puis embringué dans le grand charivari de la Révolution d’octobre. Jeune poète, il est l’un des animateurs du mouvement «imaginiste», qui s’inscrit dans la suite du futurisme et se focalise sur le quotidien, le concret, la puissance des images. Inconnu jusqu’ici des lecteurs francophones,

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00