La Liberté

«Typique de Seldwyla»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
«Typique de Seldwyla»
Partager cet article sur:
28.11.2020

La proverbiale bourgade s’ouvre enfin aux lecteurs francophones, un siècle et demi après son édification par l’écrivain Gottfried Keller. Visite

Thierry Raboud

Traduction » On ne connaissait Seldwyla que de loin. On y entre désormais par la grande porte, dans cette ville imaginaire «si joyeuse et étrange» traversée d’histoires inouïes. Sous la plume satirique de Gottfried Keller (1819-1890), Les Gens de Seldwyla suivent leurs penchants déraisonnables jusqu’au carnavalesque rabelaisien, jusqu’au drame shakespearien. Et l’on se régale des déconvenues de ce tailleur portant habit trop noble pour lui, de ce candidat au bonheur qui finira cloutier, de ces trois pingres peigniers, de ce remake de Roméo et Juliette aux amours embourbées au coin d’un champ. Une Helvétie à la renverse, où la folie douce assaille la morale petite-bourgeoise de flèches d’ironie.

Dix nouvelles forment ce recueil en deux tomes (1856 et 1874) que Nietzsche ne se lassait pas de relire, considéré comme le s

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00