La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un aller simple pour l’enfer

Un aller simple pour l’enfer
Un aller simple pour l’enfer
Publié le 13.08.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Kotaro Isaka » Le Shinkansen est un train à grande vitesse d’allure futuriste qui relie Tokyo à l’autre extrémité du Japon. Ce soir-là, on se presse pour monter dans l’imposant convoi. Parmi les voyageurs, Kimura, un homme armé qui entend bien flinguer le collégien responsable de l’accident de son fils avant le premier arrêt. Pour autant, Kimura n’est pas l’unique voyageur à se promener avec des armes de concours. Dans divers wagons, des tueurs se sont donné rendez-vous. Les uns, Citron et Mandarine, sont chargés d’escorter l’enfant indigne d’un yakusa, l’autre, Nano, doit voler une mallette remplie d’argent sale. Tout ce beau linge va, on s’en doute, se charger d’animer le long périple jusqu’à un terminus qui pourrait bien être le portail de l’enfer…

Voilà donc le roman de Kotaro Isaka qui a inspiré à David Leitch le blockbuster le plus taré de l’été. Il suffit du prologue de Bullet Train pour comprendre l’intérêt des Américains pour ce pavé «pulp» haute tension dans les pa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Deux âmes correspondantes

    Dédicace » «Plus ou moins une correspondance», car c’est une jonglerie, un passe-passe littéraire fourmillant d’échos, de visions, de références, de...
  • pictogramme abonné La Liberté Midi en Amérique

    Festival » Il y a, en terres vaudoises, une enclave où les grands espaces ont élu domicile. A Oron, la Librairie du Midi ouvre depuis 2004 ses fenêtres sur...
  • pictogramme abonné La Liberté Un jour pour s’écrire

    Writing Day » Décrire une journée de la vie du monde. Telle était l’ambition de l’écrivain russe Maxime Gorki (1868-1936) lorsqu’il lança son idée d’un...
  • pictogramme abonné La Liberté Les liaisons verbeuses de Virginie Despentes

    La punk des lettres parisiennes fait grand bruit avec un roman à thèse(s) contrefait en Liaisons dangereuses. Mais sa logorrhée rap finit par essouffler
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11