La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un livre sur la richesse de la poésie médiévale et de son inventivité langagière est publié

Le Don des lettres montre la richesse des jeux de mots des abécédaires médiévaux. Interview d’une des auteurs, la professeure Marion Uhlig.

La Cabinerie, à Fribourg, expose les lettrines enluminées tirées de l'ouvrage. © Jean-Baptiste Morel
La Cabinerie, à Fribourg, expose les lettrines enluminées tirées de l'ouvrage. © Jean-Baptiste Morel

Tamara Bongard

Publié le 15.12.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Ouvrage » Des jeux de mots, des plaisanteries sur leurs sons, des réflexions sur l’alphabet: Le Don des lettres montre que la poésie médiévale était sacrément fun. L’ouvrage s’intéresse aux abécédaires poétiques et autres poésies lettristes produits entre le XIIe et le XVe siècles. Publiée aux Belles Lettres, cette dense analyse est signée par Marion Uhlig, professeure de langue et littérature française du Moyen Age à l’Université de Fribourg, et par Thibaut Radomme, maître de conférences en littérature médiévale à l’Université Jean-Monnet-Saint-Etienne, en collaboration avec Brigitte Roux, docteure en histoire de l’art médiéval. Ses magnifiques illustrations sont actuellement exposées à La Cabinerie (lire ci-dessous).

Le plus étonnant dans votre ouvrage est la richesse des jeux de mots médiévaux. La langue était-elle plus libre qu’aujourd’hui?

Marion Uhlig: Cette richesse a aussi été une grande surprise pour nous. Nous savions déjà qu’au XVe siècle il y avait une v

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11