La Liberté

Un sourire pas si béat

09.02.2019

Joséphine de Weck » Elle a reçu une bourse d’encouragement à la création littéraire de l’Etat de Fribourg pour ce premier roman: Joséphine de Weck élargit son champ d’expression – elle est formée au théâtre – en publiant Ambassadrice de la marque. L’auteure commence sur le mode du témoignage, en disant «je», avant de glisser à la troisième personne, comme pour mettre de la distance entre elle et son personnage principal, Marie. Elle tente bien de donner le point de vue d’autres personnages, mais elle revient au «je», car Marie tient du double de Joséphine de Weck. D’autant que l’auteure évoque sur le ton de la confidence le milieu «bourgeois» dans lequel elle a grandi, qu’elle cite ses parents, qu’elle raconte son propre parcours théâtral.

Son questionnement en revanche est plus universel et dans l’air du temps. Il prend racine dans l’expérience d’hôtesse au Salon de l’auto, à Genève, histoire de remplir son compte bancaire. Marie dit son malaise dans une société de consomma

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00