La Liberté

Une diva réhabilitée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une diva réhabilitée
Une diva réhabilitée
Partager cet article sur:
14.12.2019

Lyrique » Qui a dit que la Castafiore chantait faux? Calembredaines! On connaissait Frédéric Wandelère en poète et lyricomane averti, voilà qu’on le découvre tintinophile au prétexte d’assurer dans un petit opuscule couleur houppette, que, oui, La Castafiore chante bien.

Diva ambiguë qu’Hergé fait apparaître dans Le Sceptre d’Ottokar et à qui il dédiera Les Bijoux, rossignol aux 99 décibels qui triomphe à La Scala et se produit devant la cour de Syldavie, mais n’est que stridences hululantes aux oreilles de Tintin et Haddock (Tournesol étant lui assez dur de la feuille pour apprécier).

«Je crois surtout que la Castafiore est mal entendue», écrit le Fribourgeois dans ce bref essai qui interroge les Aventures du reporter entre onomastique, mélomanie et bédéphilie pour réhabil

Même sujet
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00