La Liberté

Une terreur invisible

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Prix Goncourt 2009, l’écrivaine livre un monologue d’une troublante actualité. Francesca Mantovani
Prix Goncourt 2009, l’écrivaine livre un monologue d’une troublante actualité. Francesca Mantovani
Une terreur invisible
Une terreur invisible
Partager cet article sur:
14.11.2020

Marie NDiaye » Dans Royan. La professeure de français, l’auteure franco-sénégalaise guette la pression qui peut s’exercer sur les enseignants. Percutant.

Dans l’art cinématographique, la plongée est une technique bien connue; elle consiste à placer la caméra au-dessus du personnage que l’on filme, en inclinant l’objectif vers le bas. L’effet obtenu est lui aussi bien connu: le personnage paraît en état d’infériorité dans un environnement qui lui est hostile. Marie NDiaye ne manie pas une caméra, mais c’est tout comme. Sa plume tient lieu d’objectif dans Royan. La professeure de français. Un monologue d’une justesse effrayante, mis dans la bouche de Gabrielle, la prof du titre. Enseignante dans un lycée à Royan, celle-ci se retrouve un soir prisonnière du regard terrible et vindicatif d’un

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00