La Liberté

Au chevet du malade Nasir Jones

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Au chevet du malade Nasir Jones
Au chevet du malade Nasir Jones
Partager cet article sur:
12.09.2020

Rap » Les temps sont durs pour les vieilles gloires qui regardent filer ce paysage musical qu’ils comprennent de moins en moins. Le treizième album de Nasir Jones, King’s Disease, en est une preuve cruelle. Saisissant au bond le revival 90s qui secoue le hip-hop depuis une dizaine d’années, le rappeur de Queensbridge tente de ranimer le cadavre de celui qu’il était en 1994, année de la sortie de son premier opus culte Illmatic. Hélas pour Nas, les productions faussement vintage de son producteur Hit-Boy sont loin d’être à la hauteur de leurs modèles DJ Premier, Q-Tip et Large Professor. Et ce n’est pas la profusion d’invités, aussi à l’aise ici que des poissons hors de leur bocal, qui vont sauver la mise (Lil Durk, nous te voyons encaisser ton chèque!) Bref, un album malade qui porte bien son nom. OW

Nas, King’s Disease, Mass Appeal.

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00