La Liberté

Barbara Carlotti, le phrasé précis et la voix mélancolique, chante la Corse

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
17.10.2020

Musique. » Entendu cette semaine

Il y a eu mardi le rendez-vous chez le garagiste pour poser ces satanées roues d’hiver. Puis mercredi matin les ouvriers qui fixaient les barrières à neige au bord de l’autoroute A12, comme pour bien signifier que la rigolade (pour autant qu’il y ait eu matière à rire cette année), c’était fini. Il y a aussi la buée qui conquiert les lunettes dans le froid et sous le masque. Et depuis plusieurs jours le réveil matinal dans une nuit désormais noire. Bref, une cascade de signes annonciateurs d’une petite dépression préhivernale de derrière les fagots.

C’est au cœur de cette morosité lassante que vient de sortir le sixième album de Barbara Carlotti, Corse, île d’amour. S’en échappent des criques cristallines, des cigales et des cochons sauvages, des pentes escarpées et des amours de vacances. L’élégante Française à la diction chirurgicale se démarque (comme elle en a l’habitude) et, à contre-courant de la grisaille automnale et covidienne, livre u

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00