La Liberté

Du rock spatialisé à fond de train

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les deux ingénieurs du son (Jocelyn Raphanel à gauche et Bernhard Zitz) au cœur de l’installation de l’Eikon Lab, au Nouveau Monde, à Fribourg. © Charly Rappo
Les deux ingénieurs du son (Jocelyn Raphanel à gauche et Bernhard Zitz) au cœur de l’installation de l’Eikon Lab, au Nouveau Monde, à Fribourg. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
07.04.2021

Jocelyn Raphanel et Bernhard Zitz proposent une installation sonore et visuelle au Nouveau Monde

Elisabeth Haas

Fribourg » Les chevilles ouvrières du festival fribourgeois Immersive Sound ne pouvaient pas se résoudre à une nouvelle annulation. Après une édition tombée aux oubliettes en 2020, la manifestation a trouvé une nouvelle formule pour pouvoir exister en ce printemps 2021. Les concerts étant toujours impossibles à organiser, c’est sous forme muséale, c’est-à-dire d’une installation sonore et visuelle à visiter, que le festival se réinvente à partir de vendredi.

Immersive Sound pour «son immersif»: la technique chère à Jocelyn Raphanel et Bernhard Zitz réalise une spatialisation du son. Le public n’écoute pas en situation frontale, face à des artistes en scène. Il évolue au milieu du son, entre une trentaine de haut-parleurs différents, qui diffusent des bruitages et de la musique en

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00