La Liberté

Furie, drame et récit épique en clôture

Kaspar Zehnder, de dos, dirigeait samedi et dimanche à Morat l’English Chamber Orchestra. © Charly Rappo
Kaspar Zehnder, de dos, dirigeait samedi et dimanche à Morat l’English Chamber Orchestra. © Charly Rappo
03.09.2019

Guillaume Castella

Critique

Samedi et dimanche derniers, les Murten Classics clôturaient leur édition 2019 non par une œuvre dramatico-musicale comme ces dernières années, mais par un concert symphonique unissant l’English Chamber Orchestra et la pianiste Beatrice Berrut, artiste en résidence au festival. Après le premier concert de gala de samedi qui a pu se tenir dans la cour du château de Morat, le second dimanche (avec le même programme) a dû être déplacé à l’église allemande.

Lorsqu’un ensemble s’attaque à deux grandes œuvres du canon romantique germanique telles que le Second concerto pour piano de Johannes Brahms et la Troisième symphonie, dite «écossaise», de Felix Mendelssohn-Bartholdy, il est immanquablement en proie à la comparaison avec les plus grands. Et la comparaison, les musiciens britanniques l’ont parfaitement tenue. Possédant les qualités d’un véritable ensemble de chambre, l’orchestre soigne chacun de ses registres. Cordes, bois ou cuivres sont capables de se répondre à la p

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00