La Liberté

Il donne une voix au Monde

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Arthur Henry a souhaité, à un moment, faire de la musique avec un matériau autre que le sien. © Tobias Sutter
Arthur Henry a souhaité, à un moment, faire de la musique avec un matériau autre que le sien. © Tobias Sutter
Partager cet article sur:
12.06.2021

Le Neuchâtelois Arthur Henry capte la musique des villes dans sa série de vidéos Sounds of. Il sera aussi en concert au Musée de l’horlogerie

Tamara Bongard

Sons » Cet homme est capable de faire de la musique avec n’importe quoi. Sa bouche, ses mains, des bruits, des créations sonores d’amis ou d’inconnus, d’artistes accomplis ou de béotiens. Son cerveau doit entendre de belles mélodies là où le commun des mortels ne perçoit qu’un grincement, un battement, un cri. Il s’appelait autrefois Koqa Beatbox, quand il s’essayait seul à cet art d’imiter les instruments grâce à sa dextérité buccale, puis quand son projet solo est devenu un trio poursuivant sur cette voie aux accents de hip-hop, d’électro et de dubstep. Aujourd’hui, même s’il continue d’exercer cette discipline – il donne d’ailleurs des conférences sur le sujet –, il défriche d’autres horizons soniques. Pour labelliser ce travail, il a donc simplement repris son nom, Arthur Henry.

Le lien évident entre tous ses projets? L’inventivité. Elle frappe encore plus avec ses vidéos mises en ligne depuis le début de la pandémie. «Cela fait pas mal d’années que je fais du beatbox et

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00