La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

JJ Cale, héros malgré lui

Le journaliste français Bertrand Bouard évoque l’emblématique et secret guitariste américain dans une biographie riche et nuancée

JJ n’a jamais éprouvé le besoin de devenir célèbre pour se sentir bien dans sa peau. © Universal
JJ n’a jamais éprouvé le besoin de devenir célèbre pour se sentir bien dans sa peau. © Universal

Jean-Philippe Bernard

Publié le 05.02.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

USA » Les héros du rock n’ont pas droit au repos. Bobby Keys en sait quelque chose. Après avoir à peine bouclé une tournée en Amérique du Nord avec les Rolling Stones, le Texan atterrit à Londres dans la froidure de janvier. Nous sommes en 1970 et le saxophoniste explosif a pour mission d’accompagner Eric Clapton sur son premier album solo. Lorsqu’il découvre que celui que ses admirateurs surnomment «Dieu» souhaite enregistrer After Midnight, une chanson qui a connu son petit quart d’heure de gloire sur les ondes yankees vers 1966, Keys vacille. Il connaît l’auteur du titre en question, un guitariste du nom de JJ Cale avec lequel il a parfois partagé la scène et pris du bon temps dans les années 60.

Le brave Bobby, persuadé que son vieil ami sautera de joie en apprenant qu’une superstar du rock va reprendre une de ses compositions, lui lance un coup de fil. Las, il est passé 2 heures du matin à Tulsa, Oklahoma. Cale décroche son téléphone en bougonnant. Le nom de Clapton ne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00