La Liberté

La pop d’après

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Elisabeth II ne s’y est pas trompée: elle a décoré Damon Albarn et a bien eu raison de le faire… © Warner Music
Elisabeth II ne s’y est pas trompée: elle a décoré Damon Albarn et a bien eu raison de le faire… © Warner Music
Partager cet article sur:
09.10.2020

Artiste prolifique, Damon Albarn vient d’achever Song Machine, un nouvel album de Gorillaz habité par des invités prestigieux

Jean-Philippe Bernard

Portrait » Serpentant entre les mailles d’un tissu électro savant, la voix de Robert Smith annonce l’arrivée imminente d’une aube psychédélique. En moins de 30 secondes, Strange Timez s’impose comme l’un des singles les plus envoûtants de cette année 2020. Le bon Robert, roi du peuple Goth, serait-il en train de nous offrir le premier extrait du premier album de Cure depuis 12 ans? Strange Timez est vraiment génial, se dit l’auditeur avant qu’une autre voix connue, celle de Damon Albarn, ne vienne semer le doute: nous ne sommes pas chez Cure mais chez Gorillaz, le lieu de villégiature favori du gratin mondial de la musique pop. Un palace sonique où tout n’est que plaisir et mélodie géré depuis 2001 par Albarn et par son complice, le dessinateur Jamie Hewlett (Tank Girl).

Loué soit Damon, la rock star qui ne dort jamais. A 52 ans,

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00