La Liberté

La seconde vie de John Carpenter

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
John Carpenter (à dr.) et sa garde rapprochée: son fils Cody Carpenter (au centre) et Daniel Davies, du groupe Karma To Burn. Sophie Gransard
John Carpenter (à dr.) et sa garde rapprochée: son fils Cody Carpenter (au centre) et Daniel Davies, du groupe Karma To Burn. Sophie Gransard
Partager cet article sur:
27.02.2021

Le réalisateur d’Halloween, La Chose ou L’Antre de la folie se réinvente en musicien avec des paysages sonores inquiétants et envoûtants

Olivier Wyser

Bande-son » John Carpenter? Il n’est pas mort? Non… Ah, alors il est complètement fini? Il est vrai que le réalisateur d’Halloween, de La Chose, de New York 1997 et tant d’autres classiques du cinéma fantastique et d’horreur n’a plus rien tourné depuis dix ans et son – assez mineur il faut l’avouer – The Ward: L’hôpital de la terreur… Fini, rincé, liquidé! Mais pour trouver le cinéaste ces derniers temps, il ne faut pas chercher derrière une caméra mais plutôt dans un studio d’enregistrement.

Depuis dix ans, le maître du macabre, 73 ans, s’est réinventé en musicien à plein temps. Une seconde vie entamée avec la complicité de son fils, le compositeur Cody Carpenter, et de son filleul Daniel Davies, musicien au sein de plusieurs formations telles que Karma To Burn ou Year Lon

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00