La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Muddy Monk, la synth pop bénie

Le Fribourgeois Guillaume Dietrich, qui a participé au Code de Myth Syzer, jouera au Printemps de Bourges et à Paléo. Il vit à Bruxelles

Muddy Monk a sorti en fin d’année dernière son premier album, Longue Ride. © Hugo Comte
Muddy Monk a sorti en fin d’année dernière son premier album, Longue Ride. © Hugo Comte

Tamara Bongard

Publié le 12.04.2019

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Portrait » Il fait deux bises. Puis se ravise et en fait une troisième. Voilà, alors qu’il a déménagé à Bruxelles seulement depuis quelques mois, Guillaume Dietrich a presque perdu l’habitude de saluer à la Suisse et il s’en excuse en riant. Pour ce rendez-vous, il a choisi un lieu où il se sentait à l’aise: la pièce qu’il loue dans le studio d’enregistrement Dada situé à Schaerbeek, une des communes de la capitale belge. Dans cet espace sans fenêtre, il empile les machines et les synthétiseurs qui l’aident à façonner sa synth pop dont la renommée ne cesse de grandir.

Pour le trouver dans ce labyrinthique espace, il aura fallu remonter à contre-courant des grappes de violonistes en pause s’éparpillant dans les couloirs pour boire un petit café. Une agitation qui ne perturbe pas la t

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11