La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pleins feux sur le violon

Publié le 27.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Fribourg » La chance de solistes ou de chefs réputés, c’est d’avoir une certaine liberté de programmer un répertoire peu connu, moins balisé. Renaud Capuçon, chef de l’Orchestre de chambre de Lausanne, tourne ce jeudi soir à Fribourg avec le désir de défendre le chevalier de Saint-George.

Son nom est tombé dans les oubliettes de l’histoire de la musique, probablement à cause de son origine: le chevalier de Saint-George est né en Guadeloupe, fils d’un colon et d’une esclave africaine, mais il a été éduqué en France. Son style le rapproche d’une époque faste en musique, la fin du baroque français (il est héritier de Leclair et Gossec) et le classicisme (il a côtoyé Haydn). Et la qualité musicale de ses œuvres est évidente, selon Renaud Capuçon. Le chef dirigera du violon deux Concertos pour violons op. 5 No. 1 et op. 8 No. 9, dont la musicologue Delphine Vincent salue «le langage simple et direct» typique de la musique parisienne de la fin du XVIIIe siècle.

Pour éclairer

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00