La Liberté

Primasch,
premier violon

Jean-Christophe Gawrysiak: son nom d’artiste, Primasch, désigne le «premier violon» des musiciens tziganes.  © Vincent Murith
Jean-Christophe Gawrysiak: son nom d’artiste, Primasch, désigne le «premier violon» des musiciens tziganes. © Vincent Murith


07.01.2017

Jean-Christophe Gawrysiak est né à la musique aussi bien par le rock
que par les folklores tziganes, le classique ou les minimalistes

Elisabeth Haas

Portrait » Le Borsalino est noir, comme les vêtements. Primasch a le look totally black. Il a l’élégance de couvrir de secret tout ce qui bout à l’intérieur. Tout au plus avoue-t-il que: «Je suis sauvage.» Le violoniste est musique, complètement, absolument. On apprendra qu’il est du genre à brûler la chandelle par les deux bouts. Ecorché vif. Du café bullois où il a ses habitudes, en Gruérien nomade, il a la parole qui fuse.

Son nouveau bonheur, c’est un violon qu’il apprivoise depuis deux mois. Après des années de fidélité à son dernier compagnon, il a hérité d’une «princesse», dit-il. C’est avec elle qu’il jouera à Equilibre, le 28 janvier, dans le cadre de la tournée de Maria de la Paz. Jouer Piazzolla? Comment, pour un passionné du

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00