La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Réveiller le piano, en douceur

Lauréat du Concours Clara Haskil 2013, Christian Budu est invité au Zermatt Festival

Brésilien ­d’origine ­roumaine, Christian Budu sort son ­premier disque, très personnel, consacré à Chopin et à Beethoven. © Elan Asch
Brésilien ­d’origine ­roumaine, Christian Budu sort son ­premier disque, très personnel, consacré à Chopin et à Beethoven. © Elan Asch

Thierry Raboud

Publié le 08.09.2016

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Musique » Il fallait le voir, en 2013, à Vevey, lors de la finale du Concours Clara Haskil. S’asseoir tout sourire, prendre le temps de régler son siège, de caresser d’un geste toutes les touches de l’instrument, avant de se lancer corps et âme dans une interprétation raffinée du Concerto en la mineur de Schumann. Non, il ne faut pas s’étonner que Christian Budu ait brillamment remporté ce concours qui, en hommage à la grande pianiste roumaine, a toujours privilégié l’esprit à l’esbroufe, la ligne claire plutôt que la vitesse de l’éclair. D’origine roumaine lui aussi, le jeune pianiste brésilien avait alors 25 ans, son jeu éloquent et subtil lui offrait un avenir prometteur.

Promesses tenues, se dit-on à l’écoute de son premier disque, sorti au début de l’été sur l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00