La Liberté

Un disque faute de concert

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Timothy Ridout joue d’un alto italien du XVIe siècle. © Kaupo Kikkas
Timothy Ridout joue d’un alto italien du XVIe siècle. © Kaupo Kikkas
Partager cet article sur:
16.03.2020

Aussi léger que le violon et profond que le violoncelle: l’alto de Timothy Ridout

Elisabeth Haas

Musique » Le concert qu’il devait donner le 18 mars à La Chaux-de-Fonds a été annulé, comme tant d’autres. Mais Timothy Ridout reste présent sur la scène musicale helvétique grâce à son disque publié chez Claves (aux côtés de l’Orchestre de chambre de Lausanne). Le Britannique joue d’un grand frère de plus en plus présent comme soliste, même s’il reste moins visible que le violon: l’alto. Interview d’un jeune musicien sûr des moyens d’expression de son Peregrino di Zanetto.

Les Romands vous attendaient en quatuor. Jouez-vous davantage en petit groupe qu’en solo?

Timothy Ridout: Mon activité est répartie entre la musique de chambre et les engagements comme soliste avec orchestres.

Est-il possible aujourd’hui de mener une carrière de soliste comme altiste?

J’espère. Oui, je pense que c’est possible. Grâce au travail précurseur d’altistes comme Antoine Tamestit, qui ont joué en solo et qui ont suscité la cr

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00