La Liberté

A l’écoute de la musique intérieure de Gil

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Dans un désordre de papier qui traduit son désarroi, Xavier Loira incarne Gil, dans la pièce du même nom à voir à Nuithonie. © Nicolas Brodard
Dans un désordre de papier qui traduit son désarroi, Xavier Loira incarne Gil, dans la pièce du même nom à voir à Nuithonie. © Nicolas Brodard
Partager cet article sur:
11.01.2020

Critique » Le dispositif a une retenue, une sobriété salutaire: on évite le remplissage, les effets gratuits, le blabla. Oui, la pièce s’étire, mais c’est une manière de signifier à quel point le temps peut être long pour un enfant. Pour Gil en l’occurrence, gamin qu’on fait grandir trop vite. Il donne son nom au titre de la pièce à voir actuellement à Nuithonie dans la mise en scène de Michel Lavoie. A-t-il 8, 10 ou 12 ans? On ne saurait vraiment le dire. A cet âge-là, de toute façon, être isolé des siens est une punition grave.

Elle est d’autant plus sévère que dans le contexte dépeint dans cette adaptation signée Suzanne Lebeau du roman Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué de Howard Buten, il n’est pas fait grand cas de ce que peut penser un enfant, de ce qu’

Même sujet
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00