La Liberté

L’engrenage diabolique d’Ionesco

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le Roi se meurt vu par Cédric Dorier. © Alan Humerose
Le Roi se meurt vu par Cédric Dorier. © Alan Humerose
Partager cet article sur:
05.12.2019

Théâtre des Osses » La scène de Givisiez accueille un spectacle mis en scène par Cédric Dorier: Le Roi se meurt.

Même un accueil, au Théâtre des Osses, c’est huit soirées. Pas de date unique: la scène de Givisiez tient à faire vivre sur la durée les spectacles à l’affiche. A partir de ce soir, Cédric Dorier tourne ainsi sa mise en scène du Roi se meurt, pièce d’Eugène Ionesco créée en 1962. «Nous sommes dans un pays où l’usure du pouvoir a eu raison de tout, où le dictateur ne veut pas céder sa place, où la nature semble être anéantie par une force implacable et mystérieuse, où même l’amour paraît inefficace, où la magie n’opère plus… Et tout cela est alternativement comique, tragique, dérisoire et énigmatique», défend le Théâtre des Osses: l’actualité semble se refléter encore dans cette description de la pièce.

Pour Cédric Dorier, Le Roi se meurt représente aussi une «étrange et fabuleuse chronique d’une mort annoncée»: un sujet universel s’il en est. L’agonisant tra

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00