La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La danse comme voyage intérieur

En création au Théâtre de Vidy-Lausanne puis en tournée, Yasmine Hugonnet exporte avec succès et exigence une danse hypnotique et habitée

Dessin de Bastien Quignon, auteur de la série Sacha et Tomcrouz (Soleil). © Bastien Quignon
Dessin de Bastien Quignon, auteur de la série Sacha et Tomcrouz (Soleil). © Bastien Quignon

Sabrina Deladerière

Publié le 03.11.2018

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Rencontre » D’abord se pencher sur quelques titres: D’ici là, L’expédition chorégraphique, La traversée des langues, Seven winters, CHRO NO LO GI CAL. Le voyage, qu’il soit physique, temporel ou spirituel, est omniprésent dans la réflexion de la chorégraphe. Mais, avant d’approfondir le sujet, commençons par le commencement.

Yasmine Hugonnet naît à Montreux en 1979, grandit au Mali de 3 à 6 ans, étudie la danse classique pour finalement «monter à Paris» à 13 ans et intégrer le Conservatoire national de danse contemporaine. Lauréate en 2006 des Pépinières européennes pour jeunes artistes, elle crée RE-PLAY en Slovénie où elle est artiste en résidence.

En 2009 c’est le retour en terres lémaniques et le moment pour elle de reprendre son souffle. Pe

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11