La Liberté

La partition gigantesque de cinq comédiens

Paranoïa est «un voyage psychédélique dans les méandres de l’imagination». © DR
Paranoïa est «un voyage psychédélique dans les méandres de l’imagination». © DR
20.09.2019

Notre critique de la pièce «La Paranoïa», à voir ce vendredi et samedi soirs et en fin de semaine prochaine à Nuithonie

Elisabeth Haas

Et si le théâtre ne tenait qu’à ses acteurs, et uniquement à ses acteurs? Peu importe le fond de l’histoire – et sa vacuité –, l’essentiel est le jeu, ici et maintenant. C’est ainsi qu’on pourrait comprendre les tergiversations sur le temps «gélatine», sur le futur déjà has been de la science-fiction, qui fait office de cadre principal à la pièce La Paranoïa, mise en scène par Joséphine de Weck à Nuithonie.

La pièce de Rafael Spregelburd se déroule sur trois heures comme une énigme à déchiffrer. La résolution arrive tout à la fin. Mais on ne peut s’empêcher de se demander si le retournement de perspective lors de l’ultime scène est suffisant pour justifier trois heures d’attente, si ce n’est le jeu des a

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00