La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le pouvoir de l’imaginaire

L’univers visuel de la pièce Amélie Mélo est très ludique. © Sylvain Chabloz
L’univers visuel de la pièce Amélie Mélo est très ludique. © Sylvain Chabloz
Publié le 07.02.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Critique L’Arbanel

Un hommage à l’imaginaire de l’enfance. Amélie Mélo se joue avec cette force puissante, qui fait qu’un chat et une souris peuvent être dotés de parole, que les bricolages fabriqués avec engagement peuvent s’animer, que les maisons de poupées prennent vie… Le spectacle, vu à L’Arbanel de Treyvaux samedi et dimanche, à voir encore en tournée dans le canton de Fribourg ces prochaines semaines, dégage une confiance renversante dans les histoires que les enfants se racontent.

Il a été écrit par les metteurs en scène Sylviane Tille et Robert Sandoz; Sylviane Tille œuvrant pour la compagnie de L’éfrangeté, Robert Sandoz étant le directeur du nouveau Théâtre du Jura. Et il a de la verve! Les jeux de mots et le soin porté aux dialogues le rendent plus accessible &

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11