La Liberté

Sous l’enveloppe d’un robot

Thomas Melle, ne se sentant pas en sécurité devant une salle, fut très content d’être remplacé par un humanoïde... © Gabriela Neeb
Thomas Melle, ne se sentant pas en sécurité devant une salle, fut très content d’être remplacé par un humanoïde... © Gabriela Neeb
21.09.2019

Dans La Vallée de l’étrange, spectacle de Stefan Kaegi présenté à Vidy, un humanoïde campe un écrivain

Ghania Adamo

Théâtre » Il a du talent, Stefan Kaegi, on le sait, mais il a aussi beaucoup d’humour, on le sait peut-être moins. Un humour qui déglace d’entrée de jeu le sérieux du propos pour vous emmener vers un terrain ludique. L’entretien avec lui commence donc par une boutade qu’il lance finement en introduisant le sujet de notre conversation. Le rendez-vous est pris à dix heures, le metteur en scène est là, pile-poil, au bout du fil. Ponctuel comme un Suisse, lui dit-on… «Comme un robot», rectifie-t-il. Aïe! Les clichés sur les Helvètes ont la vie dure! Il rit, et nous voilà propulsés dans La Vallée de l’étrange, son nouveau spectacle qui sera joué au Théâtre de Vidy, à Lausanne, à partir du 25 septembre. «Joué» n’est peut-être pas le mot approprié, car le comédien est ici un robot, copie mécanique de l’écrivain allemand Thomas Melle, héros de ce solo.

Melle se distingue dans son pays par son travail de romancier et de dramaturge, mais aussi par sa personnalité étrange. «Il souffre

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00