La Liberté

Voir, ou ne pas voir

Mire offre deux angles de vue. Au plafond, les corps de douze danseurs sont réfléchis à la manière d’un kaléidoscope. © Céline Michel
Mire offre deux angles de vue. Au plafond, les corps de douze danseurs sont réfléchis à la manière d’un kaléidoscope. © Céline Michel
Ils se laissent aussi regarder, dans leur nudité, à travers les fentes d’un dispositif circulaire. © Céline Michel
Ils se laissent aussi regarder, dans leur nudité, à travers les fentes d’un dispositif circulaire. © Céline Michel
«Je voulais que la scénographie contraigne le regard» Jasmine Morand
«Je voulais que la scénographie contraigne le regard» Jasmine Morand
03.05.2018

La chorégraphe Jasmine Morand présente Mire à Fribourg, dans le cadre de la Fête de la danse

Elisabeth Haas

Equilibre »   Les images kaléidoscopiques du spectacle Mire, parfaitement symétriques, laissent deviner la précision avec laquelle les douze danseurs doivent être synchronisés. On pourrait s’arrêter sur l’attention aux détails, le perfectionnisme qu’on sent habiter la chorégraphe veveysanne Jasmine Morand, qui a fait ses classes de danse dans la rigueur du ballet classique. Ses spectacles sont absolument aboutis, pensés, «polis». Mais on peut aussi se laisser porter par la beauté de ces tableaux d’une esthétique tout à fait picturale.

Les douze danseuses et danseurs de la distribution se produiront donc huit fois cette fin de semaine à Fribourg, à Equilibre (dans le studio du 7e étage). Ils sont cachés à l’intérieur d’une structure à douze côtés, parsemée de fentes.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00