La Liberté

Hubert Audriaz: un exemple à ne pas suivre

Le comportement du magicien de la Basse-Ville n'est pas du goût de tout le monde... © Charles Ellena
Le comportement du magicien de la Basse-Ville n'est pas du goût de tout le monde... © Charles Ellena
Partager cet article sur:
24.03.2015

Courrier de lecteur de Michel Studer, Fribourg

Le portrait d’Hubert Audriaz que nous a donné l’émission PAJU («Passe-moi les jumelles», le 20 mars sur la RTS) est dangereux. Il n’est en effet pas correct de présenter un cyclomotoriste qui circule sans casque dans les rues de Fribourg. Hubert Audriaz qui se veut animateur, «motivateur», organisateur et emblème de la jeune génération devrait être conscient du danger qu’il fait courir à ses protégés.

Qu’il se casse la figure au cours d’une sortie sera et restera son problème, mais qu’un jeune, suivant son «exemple», soit blessé ou tué lors d’un accident parce qu’il ne portait pas de casque est une conséquence qui serait lourde à assumer pour la conscience de son modèle, pour autant qu’il en ait une.

Je ne comprends pas cette attitude ni celle de la police qui n’intervient pas alors que nous devons passer à la caisse si nous oublions de nourrir l’horodateur, faute de loin moins grave qu’une démonstrative attitude au guidon d’un engin pouvant devenir dangereux.

Y aurait-il deux poids et deux mesures sur les bords de la Sarine? Alors que le Bureau de prévention des accidents s’efforce dans ses brochures de sensibiliser jeunes et formateurs aux dangers de la circulation et aux mesures de protection, Audriaz circule sans casque, chevelure au vent et un sourire moqueur aux lèvres. Hubert, tu ferais bien de te couvrir ou, si tu persistes à ne pas le faire, de la boucler.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00