La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le paradoxe postal de Levrat

Philippe Chatagny, Le Châtelard

Publié le 16.11.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

«La Poste de demain selon Levrat» (titre en une de La Liberté du 10 novembre). Et La Poste d’hier, l’a-t-il oubliée, La Poste d’hier? Cette Poste dont il défendait le personnel en manifestant devant les bureaux destinés à être fermés, à Prez-vers-Noréaz par exemple. Cette Poste qu’il a également décriée alors qu’il était président du syndicat de la communication. Mais c’est vrai qu’à l’époque, il était encore socialiste. Aujourd’hui, il n’en a gardé que la terminaison pour y adjoindre le préfixe opportun.

Eh oui, opportuniste, c’est ce qui qualifie le mieux Christian Levrat. Comment peut-on avoir été un défenseur des bas salaires, des emplois précaires et aujourd’hui annoncer la suppression pure et simple de 3855 revenus qu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Ce qui se joue aujourd’hui à Gaza

    Guernica est un petit bourg du nord de l’Espagne, dans lequel Ferdinand et Isabelle de Castille ont juré de respecter la liberté basque, qui a été le dernier...
  • Ce droit légitime l’inhumanité

    Après l’horreur de la Deuxième Guerre mondiale, les dirigeants internationaux ont reconnu la nécessité de prévenir de futurs conflits mondiaux. Pour cela, ils...
  • Il suffirait d’une étincelle

    Je constate que le savoir-vivre ensemble, tant au niveau planétaire qu’individuel, régresse. Le conflictuel s’étend insidieusement. La pandémie du Covid n’a...
  • La nouvelle vie d’anciennes installations militaires

    Comme expliqué dans La Liberté du 26 février, certains barrages antichars ont été achetés par Pro Natura afin de créer des habitats comme moyens de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11