La Liberté

Le vapotage permet de sortir du tabagisme

30.10.2015

Le 6 octobre, «La Liberté» annonçait que le vapotage s’essouffle en Suisse. Pourtant en 2014, les vapoteurs réguliers ont doublé, et même triplé en Suisse romande où le tabagisme a reculé de 4%, selon le récent rapport d’Addiction Suisse.

Pourtant, l’essor du vapotage suisse est entravé par l’interdiction des liquides nicotinés. Selon le bureau BASS, cette interdiction est insensée et la lever réduirait le tabagisme d’au moins 1% par an. Alors qu’un quart des Suisses fume et 9500 personnes en meurent prématurément chaque année, on peut s’interroger sur les motifs d’Alain Berset (ministre de l’Intérieur) et Pascal Strupler (Office fédéral de la santé publique) à maintenir cette prohibition.

En Angleterre, le vapotage a permis à 1,1 million de fumeurs de se sevrer du tabac et 1,5 million de personnes ont réduit leur consommation. Le centre Stop-tabac de Leicester obtient un taux de sevrage de 62% en combinant vapotage, coaching et substituts. En août dernier, un rapport de Public Health England, basé sur 185 études scientifiques, estime le vapotage au moins 95% plus sûr que le tabac fumé et recommande son usage aux fumeurs.

Les données scientifiques ne manquent pas aux autorités pour soutenir la réduction des risques liés à la consommation de nicotine par le vapotage. Ce qui manque, c’est la volonté de changer de paradigme et d’agir efficacement contre le tabagisme. A quelques mois des débats parlementaires sur le projet de loi fédérale sur les produits du tabac, le public doit connaître ces éléments.

Olivier Théraulaz,

prés. association Helvetic Vape

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00