La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Opinion: «Je ne sais pas…»

Yves-Alexandre Thalmann, psychologue, enseignant au Collège Saint-Michel

Publié le 19.02.2024

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Qu’est-ce qu’un bon professeur? «Il avait réponse à tout, sa culture était sans limites», a été la réponse de mon interlocuteur, admiratif devant son enseignant de philosophie de l’époque. Je dois avouer qu’une telle réponse m’a plutôt inquiété. Comment peut-on avoir réponse à tout? J’y vois deux hypothèses: la première, c’est que les élèves n’ont appris qu’à poser des questions de complaisance qui flattent l’ego du professeur, des questions auquel il connaît la réponse. Celui-ci n’a donc pas réussi à faire émerger l’art du questionnement chez eux. La seconde hypothèse penche vers un manque de modestie, c’est-à-dire la non-reconnaissance de ses propres limites.

Un bon professeur ne devrait-il pas avoir répon

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • A propos des primes et des revenus

    L’initiative, à nouveau populiste, des tribuns PS veut lier les primes d’assurance-maladie au salaire. D’abord et surtout, les primes ne sont pas des impôts,...
  • La Suisse peut faire mieux

    Universitaire handicapé des deux bras, camarade de classe du regretté vice-chancelier de la Confédération, feu André Simonazzi décédé tragiquement le 10 mai,...
  • Santé: on nous mène en bateau

    Lorsque l’on écoute les beaux discours lissés de Mme Elisabeth Baume-Schneider, conseillère fédérale, à propos de l’initiative pour le plafonnement des primes...
  • Le oui s’impose!

    Depuis l’introduction de l’assurance-maladie obligatoire, les primes n’ont fait qu’augmenter. Les montants à payer par les familles, les personnes âgées et de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11