La Liberté

Pour une Suisse souveraine

Jean-Michel Gavillet, Neyruz

Publié le 04.10.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

Dans sa lettre du 21 septembre, Henri Gendre se prononce pour «une Suisse souveraine, fédéraliste, démocratique, réellement neutre et au service de la paix». J’y souscris entièrement. Je constate que la plupart des partis sont prêts à accommoder la neutralité au gré des circonstances et suivant les pressions internationales, en particulier des USA et de l’UE, qui ignorent sciemment nos principes fondateurs et qui, ce faisant, rabaissent voire anéantissent notre rôle de médiation, atout essentiel de la Suisse au plan international.

Alors oui, choisissons lors des élections fédérales des personnes qui défendent clairement les principes énoncés ci-dessus. J’ajoute qu’il est également important que les personnes que nous élirons aient une position sans ambiguïté concernant le wokisme, cette forme d’activisme importée des USA et qui prône l’intersectionnalité, autrement dit la convergence des luttes et l’inclusivité.

La journaliste Nora Bussigny, qui s’est immergée un an aux côtés des activistes woke en France, en a notamment retenu ceci: «Le wokisme trie. Il ne libère pas. Il cloisonne. (…) L’obsession des discriminations devient une sorte de bréviaire. Il fait que les activistes se sentent supérieurs. C’est ce que j’ai ressenti à leurs côtés. On recherche une pureté qui n’existe pas. (…) On trie en fonction de la couleur de peau, de l’orientation sexuelle. Tout est centré sur les fractures, sur les différences.»

Autre réalité: la présomption d’innocence n’existe pas (Blick, Richard Werly, 18.9). A lire: Les nouveaux inquisiteurs de Nora Bussigny.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Des propos incompréhensibles

    Dans une interview parue dans La Liberté du 22 mai, Sébastien Bossel, membre du comité d’initiative pour des urgences H24 affirme que le manque de soutien à...
  • Un faux sentiment de sécurité

    Depuis quelques semaines, des affiches pour l’initiative pour des urgences 24 heures sur 24 poussent un peu partout dans le canton de Fribourg. Et je me dis...
  • Beaucoup de flou hospitalier

    Plusieurs questions restent en suspens autour du futur centre hospitalier cantonal. Or, nous votons le 9 juin prochain sur un prêt en vue de financer l’étude...
  • Tant de questions en suspens…

    Tout a été dit, ou presque, sur l’initiative H24 et sur le contre-projet concocté par le gouvernement fribourgeois. Je ne fais pas partie des initiants et...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11