La Liberté

C’est ça le «hockey business»

L’arrivée du rugueux attaquant est sans doute une bonne chose d’un point de vue sportif. L’opération n’améliore toutefois en rien l’image du club. Elle touche les fans en plein cœur, même si le hockey n’autorise plus les états d’âme depuis longtemps. © McFreddy
L’arrivée du rugueux attaquant est sans doute une bonne chose d’un point de vue sportif. L’opération n’améliore toutefois en rien l’image du club. Elle touche les fans en plein cœur, même si le hockey n’autorise plus les états d’âme depuis longtemps. © McFreddy
16.09.2015

Commentaire de la journaliste Patricia Morand • Tout sacrifier sur l’autel du «hockey business». Voici le message que font passer les dirigeants fribourgeois en engageant Chris Rivera.

Pur produit genevois, l’attaquant américano-suisse n’avait pas hésité à vomir sa haine de Gottéron en mars 2010. Un péché de jeunesse - même s’il avait tout de même 24 ans à l’époque - une maladresse que personne n’a oubliée sur les bords de la Sarine. Le joueur lui-même avait d’ailleurs conscience de ne pas être le bienvenu à Saint-Léonard. Il déclarait en décembre 2012 (1905.ch): «A Fribourg? Je ne serais pas du tout accepté, je pense, et je n’en ai pas envie.» Aujourd’hui, Rivera est un Dragon.

Gottéron et Genève-Servette s’étaient déjà arrangés pour provoquer un séisme en procédant à un échange surprise (Loeffel contre Kamerzin et Fritsche) le 31 janvier 2014. Avec le recul, les dirigeants fribourgeois a

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00