La Liberté

Des étudiants suisses en théologie défendent le mariage et l’adoption pour tous

Les étudiants en théologie encouragent les dirigeants des églises «à préparer la voie pour la communauté chrétienne avec responsabilité, cohérence et amour.» Photo prétexte. © DR
Les étudiants en théologie encouragent les dirigeants des églises «à préparer la voie pour la communauté chrétienne avec responsabilité, cohérence et amour.» Photo prétexte. © DR
01.09.2015

Egalité • Onze étudiants en théologie – principalement de la faculté de théologie de l’Université de Berne – ainsi que d’autres théologiens se prononcent clairement en faveur de l’ouverture complète et à tous du mariage et de la possibilité d’adoption pour les couples homosexuels.

Ref.ch/protestinfo

Dans leur prise de position de quatre pages (disponible ici en allemand) les auteurs expliquent en détail pourquoi ils s’expriment, en tant que chrétiens, en faveur du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels. «Nous sommes convaincus que l’ouverture du mariage aux couples homosexuels doit être envisagée depuis un point de vue biblique et chrétien.» L’amour homosexuel a la même valeur et est donc l’égal de l’amour hétérosexuel: si la relation est basée sur la confiance et la responsabilité, alors il devrait y avoir la possibilité du mariage. De plus, dans le mariage il s’agit d’une «cohabitation avantageuse à la vie» qui s’exprime dans le respect et l’estime: «le sexe biologique et la capacité de reproduction n’ont ici pas de rôles centraux.»

La chrétienté ne peut justifier le rejet

La famille d’après la bible signifie d’abord une «cohabitation dans l’affirmation de la vie». Ce critère est respecté de la même manière par des parents «classiques», par des parents de même sexe ou divorcés, des parents dans des familles reconstituées, ou dans une famille monoparentale. Un rejet des relations homosexuelles et des familles qui en sont issues ne peut être justifié par la chrétienté. Ce qui est problématique, ce sont les constellations familiales ainsi que lorsque «les relations ne peuvent pas assurer une stabilité et une sécurité durables».

Une conséquence du mariage pour tous est l’adoption. Le bien-être de l’enfant est alors la priorité, mais ce bien-être ne dépend pas du sexe des parents, mais de la nature de la relation qui les unit.

Les auteurs encouragent les politiciens à ouvrir le mariage aux couples homosexuels, et à poursuivre cet effort égalitaire dans la question de l’adoption. Ils suggèrent aux dirigeants des Eglises qu’ils poussent l’Etat au changement. «Encouragez l’Etat à changer la loi et ainsi à préparer la voie pour la communauté chrétienne avec responsabilité, cohérence et amour, pour que le règlement ecclésiastique puisse suivre.»

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00