La Liberté

Aux Etats d’assumer le coût de la crise

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Tant pour Thomas Jordan, président de la BNS, Axel Weber, président d’UBS et Agustín Carstens, président de la BRI (de g. à dr.), il appartient à chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise.
Tant pour Thomas Jordan, président de la BNS, Axel Weber, président d’UBS et Agustín Carstens, président de la BRI (de g. à dr.), il appartient à chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise.
Tant pour Thomas Jordan, président de la BNS, Axel Weber, président d’UBS et Agustín Carstens, président de la BRI (de g. à dr.), il appartient à chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise.
Tant pour Thomas Jordan, président de la BNS, Axel Weber, président d’UBS et Agustín Carstens, président de la BRI (de g. à dr.), il appartient à chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise.
Tant pour Thomas Jordan, président de la BNS, Axel Weber, président d’UBS et Agustín Carstens, président de la BRI (de g. à dr.), il appartient à chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise. © Keystone
Tant pour Thomas Jordan, président de la BNS, Axel Weber, président d’UBS et Agustín Carstens, président de la BRI (de g. à dr.), il appartient à chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise. © Keystone
Partager cet article sur:
28.05.2020

Trois banquiers centraux, dont le président de la BNS, disent déjà faire de grands efforts

Yves Genier

Soutien à l’économie » A chacun de faire son travail pour adoucir les conséquences de la crise du Covid! Les banques centrales ont fait le leur en ouvrant largement les vannes monétaires, qui ont permis, notamment aux Etats-Unis et à plusieurs pays de l’Union européenne, de se refinancer à taux très bas. Mais c’est aux gouvernements de prendre en charge, désormais, la conduite des opérations et d’en assumer la facture.

C’est ce qu’ont déclaré hier conjointement Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse (BNS), Agustín Carstens, président de la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle, la «banque centrale des banques centrales», et Axel Weber, ancien président de la Bundesbank allemande et actuel président d’UBS. C’est, du reste, à l’invi

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00