La Liberté

Banques centrales en bout de course

Passation de pouvoir entre le président sortant de la Banque centrale européenne Mario Draghi et sa successeure Christine Lagarde, à Francfort. © Keystone
Passation de pouvoir entre le président sortant de la Banque centrale européenne Mario Draghi et sa successeure Christine Lagarde, à Francfort. © Keystone
31.10.2019

Christine Lagarde succède à Mario Draghi à la présidence de la BCE dans un contexte très difficile

Yves Genier

Politiques monétaires » Demain, la Banque centrale européenne (BCE) accueillera sa nouvelle présidente Christine Lagarde, qui succédera à Mario Draghi, dont le mandat s’achève. Pourra-t-elle donner une nouvelle impulsion à la politique monétaire de la zone euro pour contrer son ralentissement économique toujours plus prononcé? Les experts en doutent.

«Les banques centrales n’ont plus beaucoup de cartouches à leur disposition. Elles arrivent en bout de course», résume Cédric Tille, professeur de finance à l’Institut de hautes études internationales et du développement (HEID) à Genève, et membre du Conseil de banque de la Banque nationale suisse.

Consensus à reconstruire

Or Christine Lagarde ne pourra probablement pas infléchir sérieusement cette situation. «Elle n’est pas économiste, mais une ancienne juriste qui a imposé des mesures d’austérité à la zone euro lorsqu’elle dirigeait le FMI», constate Sergio Rossi, professeur d’économie à l’Université de Fribourg. Qui juge

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00