La Liberté

Banques privées décevantes

23.08.2019

Suisse » Bon nombre de banques privées suisses ne sont pas assez performantes et trop tributaires des marchés financiers, observe une étude de KPMG et de la Haute Ecole de Saint-Gall. L’afflux net d’argent frais a tendance à stagner, en raison d’une présence trop faible des établissements dans les zones de croissance.

«La plupart des banques privées n’ont pas suffisamment amélioré leur modèle d’affaires et d’exploitation ou n’ont pas adapté leur stratégie de façon optimale», selon l’étude publiée hier, portant sur 2018. «Le volume des fortunes sous gestion n’a de loin pas suffisamment augmenté. Un tiers des banques privées suisses affiche des performances faibles.»

La présence trop faible sur les marchés en croissance rend difficile l’attrait de nouveaux clients. Conséquence, la part de marché des banques privées helvétiques au plan mondial est en recul, résume l’étude, qui a passé au crible 87 établissements actifs en Suisse. «Le bilan est très décevant», concluent les auteurs. ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00