La Liberté

Bénéfice moindre pour Tamedia

13.03.2019

Zurich » Le groupe voit ses gains fondre mais maintient le dividende. Les syndicats dénoncent.

Tamedia a bouclé 2018 sur un bénéfice net de 129,5 millions de francs, en chute de 23,9% par rapport à 2017, après une nouvelle baisse des recettes de la publicité imprimée. Même si le profit attribuable aux actionnaires a été amputé de plus d’un tiers, ceux-ci se verront proposer le même dividende qu’un an plus tôt. Le chiffre d’affaires a passé la barre du milliard (+3,7%) à 1,01 milliard de francs, a indiqué le conglomérat médiatique zurichois hier dans un communiqué.

Les recettes du secteur médias payants, principale source de revenus du groupe, se sont contractées de 5,6% à 553,2 millions, une diminution que l’entreprise impute à «l’important recul du marché de la publicité dans les médias imprimés».

La rentabilité opérationnelle de la division a dégringolé de plus d’un tiers, en raison notamment des coûts liés à la fin du quotidien Le Matin en version en papier et du renchérissement du papier, des plaques d’impression et de l’encre.

L’unité médias pendulaires et commercialisation, au contraire, a vu ses ventes bondir de plus d’un tiers (+33,8%) à 205 millions, à la faveur de la consolidation initiale de Goldbach et de Neo Advertising, rachetées l’année dernière.

Les revenus de la division places de marché et participations ont progressé dans une moindre mesure (+7,4%) à 252,5 millions, grâce notamment à la croissance organique des plateformes Jobcloud AG, homegate.ch, olmero.ch et doodle.com.

Les syndicats déplorent l’attitude de Tamedia après l’annonce de nouveaux bénéfices mirobolants. Syndicom critique la radinerie du groupe médiatique zurichois envers son personnel. Impressum dénonce le fait que Tamedia préfère dépenser de l’argent en arbitres au lieu d’offrir une solution juste de plan social aux «41 du Matin».

Alors que les résultats financiers de Tamedia sont tombés hier – un bénéfice de 130 millions de francs –, la faîtière des journalistes suisses estime que le bénéfice ne doit pas aller aux actionnaires mais aux rédactions et en particulier aux licenciés, dont les 41 de feu le journal papier Le Matin, qui n’ont toujours pas de plan social depuis neuf mois, écrit Impressum dans un communiqué. ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00