La Liberté

Carlos Ghosn dénonce un coup monté

Carlos Ghosn a clamé hier son «innocence» lors de sa première apparition publique à Beyrouth. © Keystone
Carlos Ghosn a clamé hier son «innocence» lors de sa première apparition publique à Beyrouth. © Keystone
Partager cet article sur:
09.01.2020

Devant la presse à Beyrouth, l’ex-patron de Renault-Nissan a critiqué la justice japonaise et Nissan

Automobile » L’ancien PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn a dénoncé hier un «coup monté» contre lui. Il s’est dit décidé à «laver son honneur», lors de sa première apparition publique à Beyrouth depuis sa fuite du Japon, où il est accusé de malversations financières.

Devant un parterre de quelque 150 journalistes méticuleusement choisis par son équipe de communication, le capitaine d’industrie déchu, théâtral et doigt accusateur, l’a proclamé: «présumé coupable» par le système judiciaire japonais dès son arrestation en 2018, il n’avait «d’autre choix» que de fuir face à des accusations «sans fondements». «J’étais otage» au Japon, a-t-il ajouté, arguant de son «innocence».

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00