La Liberté

Entre 4 et 5% de salaire en plus

Publié le 03.09.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Pouvoir d’achat » Pour l’Union syndicale suisse, il s’agit de compenser le renchérissement.

L’Union syndicale suisse (USS) a demandé hier une augmentation des salaires de 4 à 5% pour l’année prochaine. Les syndicats estiment qu’il est temps de compenser le renchérissement et de rattraper la stagnation de ces dernières années.

«Nous demandons un minimum d’équilibre, on pourrait même parler d’un minimum de décence commune», a déclaré Pierre-Yves Maillard, président de l’USS. Et d’énumérer une hausse du PIB prévue à 2,5% en 2022 et à 1,9% en 2023, une croissance des exportations de 11,5% au premier semestre, un chômage à 2% - «niveau le plus bas depuis 20 ans» - ou encore des dividendes et rachats d’actions «à un niveau historiquement élevé».

«Et du côté des salariés et des ménages?», a demandé M. Maillard. «Si on n’adapte pas les salaires à la réalité de la hausse du coût de la vie avec de telles données, quand le fera-t-on?»

L’USS revendique des augmentations de salaire de 4 à 5%. Cette hausse comprend une compensation du renchérissement (entre 3% et 3,5%), une hausse de 1% du salaire réel en raison de la croissance de la productivité et un rattrapage du retard salarial de ces dernières années. «Ce qui s’est produit ces dernières années est inédit», a relevé le conseiller national. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11