La Liberté

Il dénonce l’«apathie» de la finance

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Cadre au siège de la banque HSBC à Londres jusqu’à l’été dernier, Jérémy Désir a claqué la porte de l’institution financière pour défendre l’écologie. © Keystone
Cadre au siège de la banque HSBC à Londres jusqu’à l’été dernier, Jérémy Désir a claqué la porte de l’institution financière pour défendre l’écologie. © Keystone
Partager cet article sur:
09.01.2020

D’analyste chez HSBC à activiste climatique, Jérémy Désir incarne la conversion écolo face à l’urgence

Igor Cardellini

Portrait » Ingénieur de formation, il dit «préférer la science à l’argent». Il ne retrouvera certainement plus jamais de job dans la finance, mais il s’en moque. Jérémy Désir, jeune cadre promis à un avenir radieux à la City, a claqué la porte du siège de la banque HSBC à Londres l’été dernier. Repenti de la finance acquis à la cause écologiste, il témoignait mardi à Renens à la barre du premier procès pénal climatique d’envergure en Suisse. Douze activistes sont jugés après une violation de domicile en 2018 dans une succursale de Credit Suisse, à Lausanne, afin de dénoncer les investissements de la banque dans les énergies fossiles.

Jérémy Désir, lui, est sorti de la banque britannique avec fracas en juillet pour attirer l’a

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00