La Liberté

L’automobile fonce dans l’inconnu

Le groupe Bobst à Mex près de Lausanne, spécialisé dans la fabrication de machines d’emballages, a dû se résoudre à fermer ses portes en Suisse pour au moins deux semaines. © Keystone
Le groupe Bobst à Mex près de Lausanne, spécialisé dans la fabrication de machines d’emballages, a dû se résoudre à fermer ses portes en Suisse pour au moins deux semaines. © Keystone
Partager cet article sur:
20.03.2020

Les grands constructeurs ferment leurs usines européennes, impactant leurs sous-traitants suisses

Yves Genier

Industrie » Après avoir frappé les écoles, les lieux culturels et gastronomiques, les commerces non alimentaires et maintes administrations, la crise du coronavirus s’étend désormais à l’industrie, en particulier celle des machines. La fermeture des usines européennes des principaux constructeurs (VW, Daimler, Fiat Chrysler, Ferrari, Toyota, Peugeot et Renault) plonge leurs sous-traitants dans l’incertitude. En Suisse, ce sont plus de 500 entreprises réalisant un chiffre d’affaires de 12 milliards de francs, et 34 000 emplois qui sont concernés.

«Le marché ne fonctionne pas, et cela pour deux raisons. Les ventes de voitures se sont effondrées depuis février car les gens ne peuvent plus acheter, et les composants et pièces en provenance de Chine ne parviennent plus en raison de la fermeture, en février, de très nombreuses usines»

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00