La Liberté

La Fed frappe un grand coup

Publié le 28.07.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Etats-Unis » Face à l’inflation qui ne ralentit pas aux Etats-Unis, la Banque centrale américaine (Fed) a annoncé une nouvelle forte hausse de ses taux directeurs pour tenter de juguler l’inflation, sur fond de menace de récession. Ces taux ont été relevés de trois quarts de point de pourcentage. Ceux-ci se situent désormais entre 2,25% et 2,50%. Il s’agit du quatrième relèvement consécutif: un quart de point en mars, un demi-point en mai, et de trois quarts de point en juin – sa plus forte hausse depuis 1994. Et le comité monétaire anticipe que de nouvelles hausses des taux directeurs seront appropriées.

La décision a été prise à l’unanimité des 12 membres votants. Le comité monétaire était au complet, sans siège vacant, pour la première fois depuis 2013. La Fed, qui opère habituellement par hausses d’un quart de point, a procédé à une nouvelle forte hausse, pour tenter de juguler une inflation qui a atteint en juin un nouveau record depuis plus de 40 ans, à 9,1% sur un an.

L’objectif de ces hausses de taux est de rendre le crédit plus onéreux pour faire ralentir la consommation et l’investissement et, in fine, desserrer la pression sur les prix. atS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11